Pépites d’une marche au p’tit matin

abstract-color-dark-753426
crédit photo: Egor Kamelev
Alors qu’aujourd’hui, Bell cause, moi, je n’ai pas grand chose à dire.
Si parfois j’écris à ne plus savoir quand m’arrêter, aujourd’hui, je ne sais pas.
Ça coince.

Je te laisse quand même avec des petits mots rapiécés en haïkus.
À lire ensemble, ou séparés.
J’espère que tu m’aimes quand même.

Quelques flocons dansent,
Dans le faisceau de lumière,
Dehors, l’insomnie.

Petits pieds sur neige,
Je vire à droite sur la route,
Dehors, le silence.

Sur le ch’min d’en haut,
Se détache la demoiselle,
Pensée pour Marie.

Sentier sous la glace,
Le pas tente de s’agripper,
Objectif : monter.

Je retiens mon souffle,
Immobiles et figés,
Les renards s’observent.

Tout haut sur la butte,
Dominant le Havre-Aubert,
J’attends le soleil.

Derrière les nuages,
Lames d’or sur toile grise,
Le jour se confirme.

Les tracas s’estompent,
« Je vous salue Marie »,
Dehors, je respire.

Trame:  Time after time – Iron and Wine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s