Derrière la machine à espresso

par

Fin août, la saison estivale tire à sa fin. La Grave s’est calmée, ses habitants reprennent leur souffle après cet été éclair coloré, tout en intensité. L’été aux Îles. Un de plus au… Lire la suite

Résister à tout, sauf à la tentation

par

Guy de Maupassant considérait la gourmandise comme étant la passion la plus sensuelle au vrai sens du mot, et je suis bien obligé de lui donner raison.

Fuir

par

« Être soudain son propre destin pour aboutir aux sources de soi-même. Oublier les bâtisseurs de vie qui foulent nos existences, tous ces spectateurs impuissants d’un drame qui leur échappe. Oublier les gêneurs de… Lire la suite

Il pleut, il pleut, il mouille

par

Nous sommes tributaires de notre environnement et du climat. Nous vivons au rythme des saisons et nous sommes habitués à ce que le temps qu’il fait ait un impact direct sur nos vies. Or, le climat, il est en plein chamboulement à l’échelle de la planète.

Les Madelinots et les Franco-Yukonnais

par

Le Yukon et les Îles-de-la-Madeleine, deux endroits si différents par leurs paysages et leurs faunes. D’un côté, le Yukon offre un panorama grandiose par ses forêts, ses montagnes et ses grizzlis. Tout de… Lire la suite

La maison verte

par

Quand je suis arrivé aux Îles il y a déjà quelques années, c’est une maison verte qui m’a accueilli. J’ai squatté à quelques endroits, mais c’est chez elle que j’ai réellement posé mes… Lire la suite

L’immensément petit

par

Madeleine. Les gens la connaissent surtout parce qu’en été elle est belle et douce, parce qu’elle offre un repère loin de tout et des aventures inoubliables. Sa saison estivale est vive, frétillante, étourdissante. Puis, les… Lire la suite

Entre Boisville et Les Caps

par

  Hier 11 avril 2017, je roule entre Boisville et les Caps. Un trajet récurrent. D’habitude, la route est exempte de trafic. Là y a du monde à la Côte. C’est la crèmerie… Lire la suite

Le Polémiste, l’Actrice et le Placard

par

Malheureusement, tout le monde ne nous accepte pas tels que nous sommes. Oui, il y a du progrès si on compare le Québec d’aujourd’hui à celui des années 1950. C’est en soi une victoire qui mérite d’être célébrée, mais le combat est loin d’être gagné pour autant.

Je suis fatigué

par

Depuis quelques semaines, quelques mois peut-être, me revient au ventre cette impression de fatigue, d’extrême lassitude face à ce que le monde devient autour de moi. Je ne parle pas nécessairement de mon… Lire la suite

Les trolls, c’est pas toujours cute

par

  Avertissement : Ce ne sera pas une chronique sur ces adorables créatures aux cheveux farfelus, mais bien sur ces personnes qui sévissent sur Internet à coup d’injures et d’attaques personnelles, sexistes et xénophobes.… Lire la suite

L’exîles

par

« En pays d’exil, même le printemps manque de charme »   La première fois que je l’ai réalisé, c’était au beau milieu de la nuit. Je me suis réveillée en sursaut. Affolée,… Lire la suite

Le Trésor de Brion

par

Je crois qu’il est important de préserver l’Île Brion. C’est la seule île de l’archipel qui réunit tous les écosystèmes, sauf celui des lagunes. Elle abrite aussi une faune aviaire riche et diversifiée, certaines espèces ne nichant qu’à Brion. Cependant, je comprends ceux et celles qui, dans les années 1980, bien que favorables à la création d’une aire protégée, ressentirent une certaine dépossession lorsque le gouvernement décréta l’expropriation de l’île.

Be my valentine

par

Quand j’ai prononcé mon intention de parler du célibat pour mon prochain article (qui tombe, ô surprise, en pleine semaine de la Saint-Valentin), je ne m’attendais pas à susciter autant de réactions. Mon… Lire la suite

Grisoune ou jamais sans mon char

par

J’étais à l’extérieur des Îles quand j’ai appris la nouvelle. Ce matin-là, Saint-Hyacinthe avait troqué sa délicieuse odeur de chocolat pour celle pas mal moins plaisante de fumier. On m’a appelé tôt pour… Lire la suite

J’ai pas peur.

par

  Je suis sans mot, j’ai mal au coeur. Dimanche avait déjà mal commencé. Les vidéos des milliers de personnes coincés dans les gros aéroports chez nos voisins du sud m’ont bouleversé profondément.… Lire la suite

Il existe un coin charmant

par

Il me semble que, lorsqu’on veut arrêter de fumer, la meilleure attitude à adopter n’est pas de fumer un ou deux paquets de cigarettes de plus par jour.

Renaître de décembre

par

Le temps des fêtes a toujours été pour moi un temps de réjouissances. Plus je vieillis, plus il devient également temps de gratitude, où je me donne la mission de remercier les gens… Lire la suite

Le petit bonhomme qui ne croyait pas aux pères Noël

par

La décoration de l’arbre de Noël en famille était, comme à chaque année, un évènement qu’Émile attendait avec impatience. Ses parents s’improvisaient designers d’intérieur l’espace d’une heure. Émile contribuait en plaçant quelques boules… Lire la suite

L’aide humanitaire.

par

Il neige. C’est beau dehors. Je reviens d’aller pelleter à la (presque) pleine lune, j’ai les p’tites joues rouges. J’ai mis du bois dans le poêle. J’aime tellement cette température-là. Pourtant, 75% de mes… Lire la suite

Escapades urbaines

par

Montréal la fourmillante. Montréal la trépidante. Montréal la déjantée. Montréal la belle. Montréal la bête.   J’ai choisi de revenir m’établir aux Îles de la Madeleine après un exil de huit ans à… Lire la suite

La haine n’a pas gagné

par

Depuis l’élection de Donald Trump aux États-Unis, je reçois une escalade de nouvelles d’agressions homophobes, transphobes, xénophobes ou, plus simplement, humanophobes. Je ne conteste pas le fait que la montée de Trump ait… Lire la suite

Un but, un moyen et une condition.

par

  Il y a quelques années, lors de lectures obligatoires d’un cours sur les Fondements du développement durable, j’ai eu une réflexion sur l’interrelation de ces trois concepts : But Condition Moyen Ce… Lire la suite

Bibliovore et fier de l’être

par

« A reader lives a thousand lives before he dies, said Jojen. The man who never reads lives only one » – Georges R. R. Martin, A Dance with Dragons

Sweet sixteen ou Lettre à l’ado que j’ai déjà été

par

Ti-Pou, D’abord sache que je vais t’appeler Ti-Pou parce que c’est maintenant pour moi quelque chose d’affectueux, et une marque de proximité. C’est comme ça que j’appelle les gens que j’aime. Je sais… Lire la suite

La philosophie sauve des vies

par

J’enseigne la philosophie et je considère que c’est la matière la plus importante (évidemment). Pourquoi? Parce que la philosophie sauve des vies, rien de moins. Ça peut te sembler un peu lourd aujourd’hui… Lire la suite

Mazlüm

par

Je me retrouve dans un pays à l’autre bout du monde. Un vieux pays. De terre, de poussière, de merveilles et de plusieurs mers. Un pays qui d’hier à aujourd’hui est bousculé par… Lire la suite

Si tu veux construire un bateau

par

Je suis fier d’être Madelinot. C’est l’endroit où je suis né et où j’ai grandi et je l’aime profondément, tout comme la communauté qui l’habite. J’aime ses plages de sable blond, ses caps… Lire la suite

Un coup de vent dans la face

par

Je l’ai dit souvent, je le dis encore, je le dirai (probablement) toujours : les Îles-de-la-Madeleine forcent à l’authenticité. Je ne parle pas seulement des gens d’ici. Je parle de cette nature intimidante,… Lire la suite

Enlève ton burkini et montre-nous ton nombril!

par

Commençons par une expérience de pensée. Par une belle journée d’été, vous vous promenez sur la plage de la Dune du Sud. Vous y croisez quelqu’un se baignant complètement habillé. Vous vous dites :… Lire la suite

Redoubler d’hardiesse

par

J’ai pas toujours été hardie. Quand on me dit que je suis tellement courageuse de partir toute seule à l’étranger, je me revois toujours assise dans mon siège d’avion en route pour mon… Lire la suite

Le quotidien, un voyage ?

par

Nous vivons dans un temps où le voyage et la découverte sont des choses particulièrement accessibles. Il est souvent moins coûteux de partir de Québec vers Paris, Hawaï, le Pérou, parfois l’Inde que… Lire la suite

Les « Scouts »

par

Ça va faire deux ans que je fais partie de ceux et celles qui restent. Ce n’est pas très étonnant, je n’ai pas manqué un seul été en neuf ans d’études à Montréal… Lire la suite

L’été de ta vie

par

Ok, on va parler des vraies affaires un petit peu. Je sais pas si j’ai passé les derniers étés sous une roche, mais il me semble que cette année, le concept de « l’été… Lire la suite

Comme un mercenaire

par

Ça commence à devenir une habitude, Madeleine. À la fin de l’été, une possibilité d’emploi alléchante m’est offerte. Avec des études en philosophie, c’est le genre de chance qu’on ne peut pas refuser. L’été… Lire la suite

Ok, c’est correct.

par

Quelqu’un m’a demandé dernièrement: « Est-ce que toi aussi tu as peur d’être toute seule toute la vie ? » La vraie réponse à ce moment-là a été oui. La vraie réponse a… Lire la suite

La plante en moto

par

La plante en moto. Mais non. Pas la débarque ! La plante verte, bien entendu. Dans son pot. Toute verte. En moto. Transportée. Pour être donnée. Et aller colorer la vie de quelques… Lire la suite

Cette peur-là

par

Je souhaite qu’un jour, les discriminations prennent définitivement fin et que nos sociétés deviennent justes, égalitaires, solidaires et humaines.

Les yeux pleins d’eau salée.

par

Vous le savez peut-être : onze artistes des Maritimes, de la Manche et des Îles se sont réunis dans le cadre du projet Le chant des pistes, chapeauté par l’organisme AdMare.

Chasser le sommeil dans une petite serre

par

    T’es couchée, de tout ton long dans une neige plutôt réconfortante. Tu t’enfonces légèrement dans le géant tapis blanc. Tu me laisses m’installer à tes côtés? Qu’on soit là, déposés. Comme… Lire la suite

Bas de laine et feu de bois

par

Quelques phrases retrouvées cette semaine sur un bout de papier. Elles racontaient un peu le moment où j’ai décidé de m’établir aux Îles-de-la-Madeleine… Octobre, en chaude robe. Sur un archipel généreux et tranquille.… Lire la suite

Sensation de « déjà-vu »

par

Ça m’a rappelé les Îles de la Madeleine… Je me souviens des matins où j’apercevais le bateau quitter les Îles, depuis la fenêtre de ma chambre. Et le soir, je le voyais contourner… Lire la suite

Le domaine du possible

par

Je suis une descendante des Îles. Mon père et ma sœur y sont natifs. Mes grands-parents maternels les ont quittées en 1956 à cause du manque d’ouvrage. Ma mère n’y est donc pas… Lire la suite

Le bonhomme de neige qui savait écouter

par

À Havre-aux-Maisons vivait un petit bonhomme pas comme les autres. Émile aimait classer ses figurines, réciter seul des dialogues du film Madagascar et se cacher dans des cabanes improvisées de couvertures et de… Lire la suite

Décembre – faire tomber les frontières

par

Mardi 1er décembre 2015 17 h 14, je rentre du travail. À cette date, c’est clair, dehors, c’est la noirceur est totale. Mais dehors, il y a cette petite neige blanche au sol… Lire la suite

Mon refuge

par

Le temps est menaçant en ce gris matin de novembre. C’est l’automne aux Îles, les vents violents soufflent sans répit. C’est le temps des grandes marées, celles qui balaient tout sur leur passage,… Lire la suite

Épisode : Couchée dans cuisine

par

Je suis couchée par terre dans la cuisine de mon appartement. Toutes les lumières sont éteintes. Je fixe le plafond sans le voir réellement. Je respire. Fort. J’inspire. J’expire. Je sens l’air entrer… Lire la suite

Deux dindes la nuit

par

Éric Sévigny Correspondant des Trames à l’étranger   MONTRÉAL – En quittant les Îles pour Montréal à la session d’automne, j’étais un peu anxieux. Pas que la grand’ville me faisait peur. Mais, comme… Lire la suite

Le scepticisme d’une citoyenneté superficielle

par

Tout le monde a eu l’occasion de lire une bonne quantité d’articles, de blogues, d’éditoriaux et de réflexions sur les récentes élections canadiennes et… désolé pour ceux qui sont déjà un peu blasés… Lire la suite

Des fois c’est les p’tites choses

par

Habituellement, l’automne prend son temps. Les jours s’écourtent mais ralentissent, comme pour nous laisser en profiter. Pas cette année. Mon automne m’est rentré dedans comme un grand coup de vent. Sans que je… Lire la suite

Parce que, revenir.

par

2 h 22. Je suis là, les deux yeux grands ouverts. Ce serait presque poétique si ce n’était pas de la bourrasque qui arrive et me prend à la gorge, me coupe le souffle jusqu’au… Lire la suite

Apprivoiser la certitude

par

Îles-de-la-Madeleine, 6 octobre 2015. L’automne trace son chemin dans un sillage plutôt serein. Nos têtes se libèrent de tout le brouhaha de l’été. Les idées s’éclaircissent, les journées se raccourcissent, mais on a plus… Lire la suite

À l’aventure!

par

Je ne suis pas ce qu’on pourrait appeler une aventurière. Enfant, j’étais plutôt du genre à avoir peur de découcher à rappeler aux autres qu’il fallait retourner à la maison. Je me rappelle… Lire la suite

Ahuntsic, 926 kilomètres au large des Îles

par

Éric Sévigny Correspondant des Trames à l’étranger   MONTRÉAL – Je descends de l’autobus un peu étourdi par tant de route et si peu de sommeil. Personne n’est présent pour m’accueillir. Je ferai… Lire la suite

Un défi aux saveurs locales

par

Il y a quelque temps, je vous ai partagé un texte sur la richesse des produits madelinots; sur la chance que nous avions de pouvoir compter sur une offre aussi abondante dans notre… Lire la suite

Will I be pretty?

par

T’es ronde. J’veux dire, c’est pas un secret. La rondeur, c’est pas comme l’anxiété ou le diabète, c’est tout le temps visible. Même si tu t’habilles vraiment bien. Même si ton visage est magnifique.… Lire la suite

Acrostiche des trames estivales

par

L’été tire à sa fin et les trames estivales également! De quel sujet aimeriez vous que l’on vous jase cet automne?  Ludiques Extraordinaires Saisissantes Toujours à propos Réalistes Adorables Maritimes Enrichissantes Surprenantes Divertissantes… Lire la suite

L’art du départ

par

C’est l’été qui commence, mais pour beaucoup de gens, c’est l’heure du départ. Autour de moi, de petits et grands voyages se dessinent. Je ne peux que remarquer qu’à l’aube d’un départ, la fébrilité fait son chemin.

Cette journée-là

par

  Il y a longtemps que je mijote ce texte dans ma tête; j’avais beaucoup à dire. Je ne trouvais ni les mots, ni la trame pour bien exprimer ce qui me restait encore… Lire la suite

Madeleine, il faut faire le point sur notre relation

par

Madeleine, il faut qu’on se parle. Ça fait déjà un petit bout qu’on se connait, toi et moi. Il serait temps de faire le point sur notre relation. Je crois qu’on a développé… Lire la suite

L’été dans ton assiette

par

Depuis quelques semaines, les discussions sur la pluie et le beau temps (en réalité, sur la pluie et le froid) semblent être sur toutes les lèvres et… on l’attend encore beaucoup cet été… Lire la suite

Tout est parfait

par

Je suis tout le temps pognée. Je suis pognée avec ma sacoche, mes clés de char et les mille choses que je transporte dans mes mains pour pas faire deux voyages. Je suis… Lire la suite

Ode à la vie nu-pieds

par

Quand l’été s’installe confortablement sur nos îles et même juste un peu avant le printemps, je retire mes bottes de cuir, mes souliers à lacets et mes bottines pour vivre nu-pieds. J’ai une adoration… Lire la suite

Cet été, je serai touriste

par

Dimanche 5 juillet, 18h00 PM.

Je suis au sommet de la Big Hill à l’Île d’Entrée avec mes amis, devant 360 degrés d’infini. On voit bien le bout du banc, le tracé de la Pointe de l’Est, on devine l’hameçon des Îles.

C’est décidé. Cet été, encore, je serai touriste aux Îles de la Madeleine.

Y’a des jours comme ça

par

Y’a des jours où c’est juste facile. Où je me dis que tu as raison, Madeleine, qu’il suffit de t’adopter et de te laisser nous adopter en retour. Comme une promesse. Celle d’être… Lire la suite

Perdu au cœur du golfe

par

« Situé en plein cœur du golfe du Saint-Laurent, l’archipel des Îles de la Madeleine… » La formule est commune, éculée presque. Je ne vois pas un guide touristique qui ne la contiendrait pas. Mais sa banalité n’est pas ce que je lui reproche le plus. Cette phrase est trompeuse. Les Îles, c’est bien plus loin que ça en a l’air. Sur un archipel, l’isolement se nomme « insularité ».

L’observateur du café

par

  Je suis seul au fond du café avec mon espresso. Je regarde tranquillement ce qui se passe alentour, j’écoute les pièces de jazz anonymes qui sortent faiblement des enceintes. Cette foule, d’une… Lire la suite

Cabane de couvertes

par

T’as toujours eu le bonheur facile. T’as toujours été celle qui acceptait toutes les propositions. Celle qui se lançait dans toutes les aventures sans penser aux barrières qu’on s’impose trop souvent à soi-même.… Lire la suite

Mathématique

par

Dans la vie, quand tu me plais, tu deviens mathématique

Dans l’ombre de mon sourire

par

  Quand un jour nait différemment, ça se ressent. La musique joue d’elle-même. Et la lumière pénètre par tous les moyens. De la fenêtre de la chambre, de la cuisine, sur le balcon,… Lire la suite

L’oeil de l’ouragan

par

Je me suis sentie prise au piège. Je suis partie. Loin de la maison. J’ai eu peur de ne plus me sentir bien chez moi. J’ai eu peur d’étouffer. Peur de partir. Peur… Lire la suite

« Tout est dans tout » ou #cruiserauxiles

par

23 h 49 au Central. Le froid hivernal est mordant à l’extérieur. Il y a probablement encore une tempête. Des discussions superficielles, mais soutenues. Des sourires, un peu d’alcool, mais surtout une certaine forme de… Lire la suite

Tout ça va trop loin

par

  Je ne peux pas être le seul à le ressentir, l’air à un drôle de goût ces derniers jours, ces dernières semaines, ces derniers mois… L’atmosphère des décisions gouvernementales semble nous peser… Lire la suite

Comment, finalement, ne pas parler de yoga.

par

  J’ai été faire une séance de yoga. Mais ce n’est pas ce dont je vais parler. Parce que je ne vous dirai pas à quel point je pouvais avoir l’air ridicule dans… Lire la suite

« No name »

par

Ça fait plus de 5 ans que je suis célibataire. J’aime ça, en général. (C’est complètement faux, j’haïs ça et je suis un peu tannée.) Je peux faire ce qui me plaît, je me… Lire la suite

Pourquoi pas Pâques?

par

  Dimanche matin, j’ai la grippe – enfin, je crois – et je sillonne les allées du Jean Coutu à la recherche de pilules qui me guériront. Ma mission étant réalisée, je me… Lire la suite

Restons fiers de nous

par

Là, ça va faire les textes sur la pluie et le beau temps. Madeleine, l’heure est grave. Pas le temps de parler de la météo et du printemps qui est enfin à nos… Lire la suite

Sortir d’hibernation

par

Je crois qu’il est convenable de se l’avouer. La danse des flocons qui tombent sur le sol avec grâce, les glaces à perte de vue sur la mer et la blancheur immaculée du… Lire la suite

Comme une petite ampoule

par

Alors qu’un nouveau souffle de neige balaye Îles, la trame d’aujourd’hui vous transporte en ville. Une réflexion urbaine, qui pourrait aussi être insulaire, qui cherche, surtout, à allumer quelques lumières. La trame :… Lire la suite

Entre Éric Salvail pis moi, une histoire d’amour qu’il ne connait pas!

par

Je crois que nos idoles ne se doutent pas de l’impact qu’ils peuvent avoir dans nos vies. En fait, pour certains êtres humains, une célébrité peut rapidement devenir une source d’inspiration, de changements… Lire la suite

Devrais-je partir ou bien rester…

par

Quand on a, tout au fond de soi, un questionnement dont la réponse aurait le potentiel de faire chavirer notre vie, on a tendance à ne l’effleurer que lorsqu’on y est confronté de… Lire la suite

Crier au loup-marin

par

Crier au loup :
« Avertir d’un danger inexistant ou dont on a exagéré l’importance, avec pour conséquence le risque de ne pas être écouté en cas de vrai danger. » Crier au loup-marin :
L’expression…

Le jour où tu es devenue mon centre du monde

par

Il avait des voitures qui klaxonnaient. Des autobus. Du bruit. Des gens. Des gens partout. Et une solitude abyssale. J’étais assise sur la pelouse, devant la Gare du Palais. Les larmes roulaient sur… Lire la suite

Le charme discret de Fatima

par

Je suis urbain. C’est un de mes défauts. Il y a un an, en plein vortex polaire, j’ai atterri aux Îles. Entouré des gars de l’Hydro et du personnel d’Air Canada devant rapporter… Lire la suite

Si ta muse était sur les réseaux sociaux…

par

Le Trameur: As-tu un bon sujet de texte pour moi… je cherche pour les trames. Son inspiration: Hummmm bonne question… L’amour, l’identité, l’insularité, la paix dans le monde… Le Trameur: … ok …… Lire la suite

Mièvrerie et nitescence

par

Je vous propose ces mots du mois : Mot du mois de février – Mièvrerie Mot du mois de mars – Nitescence La mièvrerie de février Mièvrerie : « Caractère de quelqu’un, de… Lire la suite

J’haïs ça pelleter

par

  J’ai trouvé une belle chose dans le fait de pelleter presque chaque jour alors que je paye déjà pour faire déneiger ma cour. (Notez qu’aux Îles, surtout dans ma barrière[1], j’ai l’impression qu’il neige… Lire la suite

Bande de caves. 18 « J’aime ». 2 commentaires

par

Il n’y a pas plus de gens idiots aujourd’hui; il n’y a que plus de gens qui se permettent d’insulter, le plus souvent derrière un surnom. Mépriser n’est qu’une autre stratégie pour attirer l’attention sur internet. Comme quoi un vidéo de chat n’est pas toujours aussi innocent qu’il en a l’air.

Roadtrip

par

  La route a quelque chose d’assez insolite pour moi, et je pense que ça rejoint pas mal de monde. La grande majorité du temps, pour la grande majorité du monde, ce n’est… Lire la suite

Chez nous

par

  Hier l’été. Je suis enfin planté dans un paysage d’horizons. Et me laisse redécouvrir le sentiment inexplicable de l’insularité. Partout autour, à chaque degré, la mer, géante, apparait,  brasse et berce. L’océan… Lire la suite

Notes à moi-même pour 2015

par

J’haïs les résolutions parce que je les tiens jamais. En fait, je pense que je n’aime pas me sentir obligé de les tenir. Je finis par trouver le moyen de les contourner. Bref,… Lire la suite

Nous sommes des SDF

par

Une SDF, une sans domicile fixe. Un mode de vie qui nous correspond, qui résume suffisamment bien certaines vies de notre génération d’« Y ». Le monde est tellement grand et si accessible qu’il est étourdissant de s’y camper pour un moment. Tout est à vivre, tout est à découvrir, tout est à faire.

Le grand « move »

par

J’haïs ça faire des choix. J’arrête, je continue, j’avance, je recule, je ne suis jamais sûre à 100%. Je ne sais pas trop ce que je veux. Et quand vient le temps de… Lire la suite

Top 10 des trucs de survie du temps des fêtes

par

Le temps des fêtes s’essuie les pieds sur le tapis d’entrée de nos chaumières, les lutins ont presque terminé de détruire les maisons et de répandre de la farine partout dans la cuisine,… Lire la suite

Lendemain de veille

par

En regardant son reflet dans le miroir, ses pensées se bousculent. Que s’est-il passé la veille pour qu’il en arrive à cet état? Était-ce si pire? Que faire maintenant? Qu’était-il en train de faire à l’instant? Ah oui! il faut manger.

Je suis folle

par

    Une bonne carrière et être reconnu pour mon travail, un p’tit chum amoureux, une belle demeure et deux enfants. Un gars et une fille, si c’est pas trop demander. Dans cet ordre là, s’il… Lire la suite

Le chasseur sachant chasser chasse sans son chien de chasse

par

  Petite fable triste et amusante, légèrement romancée. Une fable qui résume bien les dangers de la saison de la chasse en terre insulaire.       Il cherche à tirer son coup,… Lire la suite

Sexxxe

par

  J’ai envie de parler de sexe. 1-parce que le mot sexe c’est accrocheur, ça pogne, ça pique la curiosité 2-parce que je trouve que c’est encore trop souvent négatif, péjoratif, « malaisant », tabou.… Lire la suite

Hommnubilée

par

« (…) je ne suis pas à la recherche de la relation parfaite. Je suis juste à la recherche du bon et, selon moi, pour réussir à trouver mon bon, il faut constamment demeurer à l’affut. C’est de la stratégie ».