Sensation de « déjà-vu »

Crédit : Annie McNicoll

Crédit : Annie McNicoll

Ça m’a rappelé les Îles de la Madeleine…

Je me souviens des matins où j’apercevais le bateau quitter les Îles, depuis la fenêtre de ma chambre. Et le soir, je le voyais contourner l’Île d’Entrée et rentrer à bon port.

Je me souviens de la sensation quand se faisait entendre l’avion qui arrivait sur les Îles; chaque fois, je levais les yeux pour le repérer, comme pour m’assurer qu’il allait s’arrêter en passant.

Et comment oublier quand Dame Nature faisait des siennes et que ni entrer ni sortir des Îles n’était possible, parfois même pendant plusieurs jours…

Ces passages du traversier et de l’avion contribuaient à l’excitation de cette vie lointaine et me procuraient aussi une certaine réassurance, un certain soulagement. C’était le lien avec la terre ferme, le contact avec le continent. Comme une confirmation que le reste du monde était toujours là, qu’il ne nous avait pas oubliés.

J’ai eu le même sentiment en voyant ce convoi de quatre camions atteindre la base…

Crédit : Annie McNicoll

Crédit : Annie McNicoll

Cette livraison, on l’attendait depuis plusieurs semaines. On était en rupture de beaucoup de choses. Mais il y avait des délais. Et la route est longue jusqu’à Batangafo, parsemée d’obstacles et avec un risque non négligeable de braquage. Malgré tout, ils se sont rendus à bon port. Soulagement. « On ne nous a pas oubliés. »

Salutations à tous ceux et celles que j’ai eu la chance de côtoyer aux Îles. Vous avez coloré mon expérience madelinienne qui reste gravée dans ma mémoire et qui me suit partout où je vais.

Pensée pour vous tous, avec qui j’ai tant de bons souvenirs… Ezgi, Gil, Mayka et Maxime. Rose-Marie et Guillaume. Mylène et Steve. Caroline, Roger et Clara. Ychelle, Jean-François et Henri. Claude. Noémie. Cindy. Vicky. Charles. Marie-Josée et Donald. Suzie et Christian. Sébastien. Elena et Thibaud. Maryse et Marc-Olivier. Alice et Jean-François. Mes voisins Esthel et Jean. Nadine, Monica et Marlène. Annick, Ariane, Mélissa, les 2 Hélène, les 2 Julie, Sandra, les 2 Marie-Ève, Marie-Claude, Marie-Élaine, Josianne, Aïda-Dina, Céline et toute l’équipe du GMF et de l’hôpital…

Ceux que j’ai eu la chance de rencontrer pour la première fois lors de leur séjour aux Îles. Isabelle Brissette. Nathalie Morche. Anne Marie, Jonathan, Émile et Arnaud. Duygu Çakmak. Audrey G. Mc Mahon. Julie Roy. Lori, Francesco et Valentino. Romain, Xavier et Maxime. Catherine, Nerea, Marjolaine et Isabelle. Et ceux qui sont venus me visiter, avec qui j’ai partagé mes petites découvertes. Ma famille. Estelle et Philippe. Annick et Mathieu. Charlélie. Audrée. Joanie. Rémy. Alexandra et Geneviève. Valérie et Richard. De la Suisse : Sylvane et Simone. 

À bientôt, les Îles!

 

Annie McNicoll

 

Écoute la trame parce que : cette musique nous rapproche du reste du monde. Un vibrant appel à l’ouverture des frontières et à la solidarité.

 

Note :

Ce billet provient du blogue d’Annie McNicoll et se trouve à l’adresse suivante :

http://anniecentrafrique.wordpress.com/2015/03/07/sensation-de-deja-vu/

Vous pouvez en apprendre plus sur l’expérience d’Annie avec Médecins Sans Frontières en République Centrafricaine en lisant les autres billets de son blogue.

Publicités