La tour et les abeilles

Avant de commencer, je voudrais juste souligner que j’ai écrit cet article de mon propre chef sans que personne ne me l’ait demandé. J’ajoute d’ailleurs en toute honnêteté que je n’ai moi-même demandé de permission à personne.

Un des sujets chauds en ce moment aux Îles (pour moi en tout cas), c’est ce projet de construction d’une nouvelle tour de communications par Bell Mobilité au Havre-aux-Maisons. Je n’ai pas très envie de vous faire un remake de cet article de Radio-Canada qui en parle, mais je pense qu’il est nécessaire de relater les faits afin d’en venir aux points que je voudrais soulever. Comme l’image d’introduction de mon article (et son titre) vous l’a révélé, il est aussi question des abeilles. Et contrairement à Radio-Canada, moi, je peux me permettre de ne pas être neutre…

Lors d’une séance du conseil municipal, Jules Arseneau s’inquiétait de l’impact que cette tour allait avoir sur les abeilles, étant donné qu’il est apiculteur et propriétaire de Miel en Mer, une entreprise se trouvant pratiquement à côté du site de la future tour.

Nous sommes tous au courant désormais que nous sommes en train de vivre une extinction massive de la vie animale et végétale de cette planète. Je n’ai pas envie de vous faire un gros discours là-dessus, d’autres le font beaucoup mieux que moi. Mais si vous ne le saviez pas, apprenez que les abeilles font, depuis tout récemment, partie de la (trop) longue liste des espèces en voie d’extinction. Un certains nombres de facteurs entrent en ligne de cause, la plupart d’entre eux étant dus à l’activité humaine. Les insecticides y sont pour beaucoup (directement et indirectement) et les ondes radio aussi.

Ce qu’il faut comprendre (grosso-modo), c’est que ces ondes affectent les abeilles en les désorientant, ce qui fait en sorte qu’elles ne trouvent pas le chemin vers les fleurs ou la ruche et meurent. Ce faisant, plus de pollinisation pour les plantes. De plus, ce genre de grosse antenne est conforme à des règlements écrits il y a 60 ans et qu’on sait aujourd’hui que cela affecte les humains aussi.

Je ne veux pas être alarmiste avec toutes ces histoires de cancer et autres. Je ne veux pas leur ajouter ou leur enlever de la validité non-plus. Seulement, nous avons le droit d’exiger de vivre dans des conditions de vie optimales où on révise les régulations concernant l’intensité des ondes qui nous traversent et ce droit nous est apparemment refusé. Qu’à cela ne tienne, nous savons nous battre pour notre environnement et notre santé. Je suis fière de la marche pour le climat qui a été faite, bien que je n’étais pas sur place. Mais si l’écologie veut vraiment dire quelque chose pour vous, je vous suggère de commencer par cette cause.

J’aimerais saluer Monsieur le maire Jonathan Lapierre qui tente malgré tout de faire valoir les intérêts des habitant(e)s auprès de Bell Mobilité. Les citoyen(ne)s qui se sont prononcé(e)s ont malheureusement été très déçu(e)s de se faire balayer du revers de la main par le géant des télécommunications. Je les encourage fortement à en parler autour d’eux et même à harceler les autorités (excepté la municipalité) qui semblent faire la sourde oreille à la cause de la santé et de l’écologie. Admettons que ces ondes n’aient rien de grave, pourquoi Bell refuse alors le dialogue avec les madelinots et madeliniennes?

Il reste encore au moins deux personnes qui n’ont pas encore donné leur opinion et que j’aimerais vivement entendre : les députés Joël Arseneau (provincial) et Diane Lebouthillier (fédéral). Je les inviterais donc cordialement à se prononcer sur ce dossier afin que nous sachions ce qu’il et elle ont l’intention d’en faire. Assurément, les instances provinciales et fédérales peuvent avoir accès à plus de ressources que la municipalité, n’est-ce pas?… Surtout à la veille d’élections fédérales cet automne… N’est-ce pas?

Pour ce qui est des mes chers concitoyens, je vous encourage fortement à aller serrer la main de Jules Arseneau et de Jonathan Lapierre ainsi que de toutes leurs équipes afin de les encourager dans leurs démarches. Je ne le pourrai pas moi-même, alors je vous salue tous chaleureusement.

Pour finir, j’aimerais vous partager quelques questionnements : est-ce qu’on veut vraiment faire confiance à une entreprise qui refuse clairement d’accorder de l’importance à notre avis? Est-ce qu’on veut vraiment se fier à une entreprise qui, suite aux défaillances de Novembre dernier, a refusé de formuler un rapport à ce sujet, laissant les citoyens dans le doute est dans une précarité potentielle pour l’automne prochain (Joël Arseneau s’est d’ailleurs indigné sur ce point)? Parce que même si on met le sujet des abeilles de côté, ces événements montrent clairement que ce n’est pas notre bien-être que l’entreprise a à coeur.

Devenez le changement que vous voulez voir!


Écoute la trame Stayin’ Alive des Bee Gees

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s