Top 10 des trucs de survie du temps des fêtes

Le temps des fêtes s’essuie les pieds sur le tapis d’entrée de nos chaumières, les lutins ont presque terminé de détruire les maisons et de répandre de la farine partout dans la cuisine, et le Père Noël va bientôt commencer sa distribution de cadeaux en privilégiant les enfants riches, évidemment. C’est la magie de Noël. Lalalalala-lala-la-la. Alors, nous voici au moment critique où les trameurs t’arment afin de faire face aux fantaisies du temps des fêtes, aux rencontres de famille un peu lourdes, aux ballonnements d’estomac et aux mononcles su’à brosse.

Voici donc les dix outils et accessoires à avoir dans ta trousse de survie de Noël.

1. Des faces de surprise/joie/féerie

Exemple. Tu es content de ton cadeau? Fiable. Mais dis-le à ta face. Tu n’es pas content? Sors ta face de « c’est donc bien hot comme cadeau » et souligne l’attention très particulière (étrange) de ta belle-mère.


2. Gravols et Aspirines

Ton cousin que tu n’as pas vu depuis six mois parce qu’il était parti travailler (faire la fête) à Banff est de retour en ville. Il veut te voir pour une « p’tite soirée, bin bin relax ». Ne te laisse pas berner et prévois tes Gravols\Aspirines.


3. Deux ou trois brillants max

Brille avec modération. Fais attention avec tout ce qui est paillettes, brillants et choses scintillantes. Penses-y bien, si on mélange les poussières d’étoiles de ta crème pour le corps à l’effet sparkeling de ta robe et les décorations de ta grand-mère or et argent, on se retrouve avec un cocktail flamboyant qui risque d’éblouir (lire ici : rendre aveugle) ta famille à jamais.


4. La Clé d’identification de la tourtière

Ne te fais plus avoir par la fastidieuse crosse du « viens manger de la tourtière à la maison », alors qu’ils te serviront un monstrueux et abominable pâté à la viande sans patate. Sache poser les bonnes questions et identifier les bons aliments.

Voici le lien vers une véritable tourtière  
Voici le lien vers un affreux pâté à la viande  (voir ici que même notre fabuleux Ricardo s’y méprend!!!)


5. Des antihistaminiques

Si tu es allergique aux chats, aux chiens, au pollen ou que tu réagis facilement au trop-plein de parfum de certains individus, je te conseille de traîner avec toi quelques comprimés d’antihistaminique. De cette façon, le-nouvel-animal-de-compagnie-miniature de la blonde de ton cousin ou le beau bouquet de poinsettias posé sur la table à dîner ne gâcheront peut-être pas totalement ton réveillon.


6. De l’ouverture d’esprit

Toutes les décorations de Noël sont belles. Ne juge pas les sapins artificiels des autres familles. Ne commente pas les mauvais choix de couleur des lumières extérieures ni l’utilisation trop fréquente des figurines en velours ou bien des bougies en formes de cocottes. Tous ensemble, ils constituent ce que l’on appelle notre patrimoine des fêtes.


7. Du liquide rose 

Tu es invité au classique à un interminable et très peu frugal brunch de Noël. Au menu : de la viande grise en pâte et toutes sortes de choses enroulées de bacon. En plus, ta grand-mère va te resservir trois portions parce qu’après tout, Noël, c’est rien qu’une fois dans l’année. Deux mots : « Pepto » et « Bismol ».


8. Une réponse préfabriquée à la terrible question « Quand-est-ce-que-t’es-arrivé-aime-tu-ça-aux-Îles-qu’est-ce-que-tu-fais-cet-hiver? »

Chaque année, la même rengaine. Même si tu répètes la même réponse, année après année, les gens ne s’en rendent pas compte. De ce fait, assis-toi et rédige une réplique en bonne et due forme, apprends-la par cœur et t’es ok pour au moins 10 ans.


9. Une compil  « pas de Noël »

La musique de Noël, ça commence le 1er décembre. Limite, on fredonne « c’est l’hiver, c’est l’hiver, c’est l’hiver » dès la première neige. C’est la magie des fêtes. Ok. Mais quand tu fais de la route, quand t’es pogné dans le trafic entre deux partys, que tu fais le tour des postes FM pour trouver quelque chose de pas pire et que tu tombes 3 FOIS sur le Noël rauque de Marie-Chantal Toupin… t’as besoin de ta compil « pas de noël ». Mets ce que t’aimes dessus, mais surtout de la musique qui « clash », qui détonnent, qui comme par magie (de Noël) te permettent de t’évader 2-3 minutes, le temps d’une seule toune.

Notre compil « chansons pas de Noël »


10. Le numéro de Nez Rouge

On blague avec ça, mais sérieux, tu n’as pas d’excuses pour prendre le volant en boisson. Spécialement dans le temps des fêtes. Tu penses boire et tu voudrais te faire raccompagner? Appelle la ligne provinciale (1-866-desjardins) ou consulte le site internet pour plus d’informations.

 

Avec ces trucs, tu vas rocker, lors de ce temps des fêtes. Profites-en bien.

Joyeux Noël, On t’aime tsé ! Voici Joël Legendre puisqu’il est important pour nous de passer Noël ensemble.

Les trameurs

 

La trame :

Publicités